Zoroastre : Le prophète de l'Iran suivie de Paroles

Zoroastre : Le prophète de l'Iran suivie de Paroles de Zoroastre Le personnage de Zoroastre est la fois clbre en Occident et profondment mconnu il n est que de penser qu on lui associe le nom des mages et, par voie de consquence, celui de magie pour saisir l quivoque l homme qui avait vou sa vie combattre les pratiques des magiciens et ne connaissait pas d injure plus grave que celle de sorciers lorsqu il maudissait ses adversaires, se voit confondu avec eux On a mme cru qu il tait le fondateur de la magie, et cela cause de Platon qui dans le Premier Alcibiade parlait de la science des Mages, science de Zoroastre, fils d Oromazs Cela va de pair avec l ide que le prophte iranien tait en fait un Chalden et qu il pratiquait l astrologie sans doute cause du mot astre que l on croyait reconnatre dans son nom, sans savoir que celui ci n tait qu une forme grecque, phontiquement aberrante, de son patronyme vritable Zarathushtra D o encore la pieuse lgende vanglique Matthieu des rois mages guids par une toile jusqu la crche o repose l enfant Jsus Pareille accumulation de contresens a de quoi surprendre elle est probablement unique dans l histoire des relations entre peuples, car, par exemple, si peu que l on connt Mahomet en Occident au Moyen Age il ne semble pas qu on ait accumul autant d erreurs sur son compte Peut tre cela peut il s expliquer par le fait que les Grecs n eurent jamais de contacts directs avec les zoroastriens qui vivaient l est de l Iran et ne les connurent qu indirectement par l intermdiaire des Babyloniens et des Mdes de la Perse occidentale Plus tard, lorsque l expdition d Alexandre recouvrira tout le domaine iranien, les Grecs ne tenteront pas de vrifier sur place le peu qu ils savaient ou croyaient savoir de la religion du pays A leur suite, les Romains s intresseront davantage l organisation politique et militaire de leurs adversaires perses qu aux croyances de ceux qu ils tenaient pour des Barbares Ainsi se perpturent les quivoques jusqu ce que l implantation de l islam dans tout le Moyen Orient anantisse la foi zoroastrienne sauf quelques survivances sur place et en Inde L intrt port la personne et aux doctrines de Zoroastre ne se dment pourtant pas en Europe, de Platon aux philosophes du XVIIIe sicle Par del les ides fausses que l on se faisait de sa magie et de son astrologie s affirmait la croyance que le Prophte iranien tait un philosophe, un gnostique, dtenteur de secrets divins et faiseur de miracles extraordinaires Pline affirmait que Zoroastre avait t le seul enfant au monde rire le jour de sa naissance quand tous les autres bbs pleurent signe qu il tait bni des dieux et prserv de tout mal Notre Moyen Age crut qu il avait t l initiateur et l instructeur de tous les penseurs grecs, commencer par Platon et Pythagore D aucuns mme se risquaient suggrer que Jsus lui mme avait pu dans sa jeunesse se rendre en Orient pour se mettre l cole des sectateurs de Zoroastre D o enfin l engouement du XVIIIe sicle Jean Philippe Rameau ne compose t il pas un Zoroastre enrepris l Opra Comique enune poque o philosophes et occultistes se disputent cet initi des temps anciens que l on imagine sous les traits d un sage, dtenteur de la Vrit ternelle Aussi Voltaire et ses amis saluent ils avec enthousiasme l initiative du Franais Anquetil Duperron qui dcide de se rendre en Inde, o il a entendu dire que subsistait une communaut de zoroastriens, afin de recueillir de leur bouche l enseignement du Matre, et peut tre mme d en rapporter les livres sacrs si toutefois ceux ci existent vraimentPlus deans avant sa conversion l islam, l Iran adopte le mazdisme, religion monothiste enseigne par un prophte inspir Zoroastre vers le VIIe sicle avant notre re Sa renomme dpassa largement les frontires de l Empire perse et l on retrouve ses traces chez Platon, dans les vangiles les mages venus Bethlem et, en Occident, durant tout le Moyen Age jusqu au clbre Zarathoustra de Nietzsche Mais, travers tous ces emprunts, la personnalit vritable du prophte iranien s est trouve dforme au point d tre mconnaissable Il convenait de lui restituer son vrai visage C est ce que l auteur fait dans ce livre On y trouve aussi des extraits des Hymne composs par Zoroastre lui mme et des prires en usage aujourd hui encore dans la petite communaut des Parsis qui perptue en Inde le culte mazden On y a ajout le texte d une Vie Lgendaire de Zoroastre publi enpar le Franais Anquetil Duperron qui lut le premier proposer l Europe une traduction des critures sacres du mazdisme Docteur d tat s Iettres, professeur mrite aux universits, Jean Varenne est l auteur de plusieurs ouvrages consacrs aux religions orientales

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *