✮ La Nature et La Règle, Ce Qui Nous Fait Penser Livres ✰ Auteur Changeux jean pierre Ricoeur paul – Healing-oil.info

La Nature et La Règle, Ce Qui Nous Fait Penser Le Dialogue Entre Les Neurosciences Et La Philosophie Est N Cessaire, Mais Ne Va Pas De Soi En Effet, Ces Deux Champs De Connaissance Rel Vent De Deux Logiques, D Appareils Conceptuels Et Analytiques Diff Rents Et Ne Renvoient Pas Au M Me Sujet L Homme Des Neurosciences Est L Homme Neuronal Son Agir, Son Int Riorit Et Son Intimit Sont Tributaires Des M Canismes Complexes Du Syst Me Neuronal Pour Le Philosophe, L Homme Est D Abord Comme Sujet Un Tre Global, Non R Ductible Ses Instances Mat Rielles Et Biologiques Les Neurosciences Visent L Mergence D Une Neurobiologie Du Sens Le Projet Est Tout Simplement De Naturaliser Les Intentions, C Est Dire De D Crire L Architecture Et Les Supports Neuronaux, L Int Rieur Du Cerveau, Des Activit S Psychiques De L Homme Il Suppose La Transformation Du Psychologique En Neuropsychologique La Soci T Doit Faire Le Pari D Une Thique De La Pluralit L Un Des Enjeux Essentiels Que Nos Pens Es Doivent Prendre En Charge Et Nos Soci T S Relever Est Celui De La Coexistence De Traditions Diverses Philosophiques, Religieuses, Politiques, Juridiques Qui Co Fondent La Vie En Commun Il S Agit De Vivre Sereinement La Tension Entre Nos Convictions Qui Donnent Du Sens Et Les Conventions N Cessaires, Entre Consensus Et Divergence Id Es Cl S, Par Business Digeste D Bat Entre Paul Ricoeur Et Jean Pierre Changeux Est Passionnant Parce Qu Il Fait Entrer Dans Des Champs De Connaissances Tr S Divers Il Reste Courtois, Ce Qui N Est Pas D Sagr Able Tout Y Est Subtil, Attentif Pourtant, La Civilit Des Propos Ne Saurait Cacher La Mise En Vidence De Deux Grandes Conceptions Du Monde Qui Dessinent L Intellectualit Contemporaine Nous Avons Affaire Deux Paradigmes Qui Ne Supportent Pas La Caricature Changeux N Est Pas Un Int Griste Du Mat Rialisme, Ricoeur N Est Pas L Apolog Te D Une Identit Religieuse Le Clivage Ne Passe Pas Entre Science Et Religion, Mais Entre Deux Philosophies Des Sciences Ces Philosophies Poss Dent Leur Centre De Gravit Dans Des Sph Res Diff Rentes La Philosophie De Changeux Se D Ploie Sous Le Signe De L Immanence Et Du Mat Rialisme La Conscience Est Le Fruit D Une Extraordinaire Complexit Du Syst Me Neuronal La Philosophie De Ricoeur Se D Ploie Sous Le Signe D Une Transcendance Qui Est Moins Celle D Un Dieu Qui Surplomberait Notre R Alit , Que D Un Indicible Qui Travaille Nos Exp Riences La Pens E De Ricoeur S Apparenterait Une Pens E Apophatique Dieu Est Un Concept Qui N Puise Pas L Infinitude Du R El Il Me Semble Que La Position De Ricoeur Est Plus Forte Que Celle De Changeux Le Premier N Oppose Pas Au Mat Rialisme Neurocentr Les Convictions De Son Identit Religieuse, Mais Une Pist Mologie Exigeante Quelles Sont Les Conditions De Possibilit Pour Qu Un Discours Puisse Dire Le Sens D Un Fait, En Particulier Scientifique Dans Le Cas Du D Bat Sur Le Rapport Cerveau Esprit, Il Ne Nie Pas Son Existence, Mais Interroge La L Gitimit D Un Discours Scientifique Rendre Compte Philosophiquement De Ce Rapport Il Y A Un D Calage Entre Le Langage Scientifique Qui Est Celui De La Description Math Matique Et Le Langage Philosophique Qui Veut Poser La Question Du Sens Une Neurobiologie Du Sens Est L Gitime Condition Qu Elle Ne D Passe La Sph Re De La Description Du Syst Me Neuronal Et Du Cerveau Le Danger Existe D Une Biologisation Des Rapports Sociaux La Biologie Est L Une Des Conditions De La Vie, Elle N Est Pas, En Termes De Connaissance, La Derni Re Instance L Apophase De Ricoeur Dira Qu Il N Y A Pas De Derni Re Instance L Une Des D Rives Qu Il Nous Faut Voquer Est La Biologisation De L Conomie Et De La Vie D Entreprise Penser La Structure D Une Entreprise Dans Les Termes D Une Neurobiologie Des Affaires Ne Nous Permet Pas De Comprendre L Entreprise La Hi Rarchie Et La R Partition Des Fonctions Ne Renvoient Pas La M Me Logique La Raison Est Simple Les Personnes Qui Composent Une Entreprise Ne Sont Pas Des Cellules Interchangeables, Ni Des Neurones Dont L Activit Est Soumise Aux Lois D Terministes De L Auto Organisation L Entreprise Rel Ve De La Vie Conomique Elle Est Un Rouage Essentiel De La Fonction Marchande Telle Qu Elle S Incarne Aujourd Hui Dans Le Cadre De L Conomie Monde Capitaliste I Wallerstein Mais Cette Fonction N Est Pas L Horizon Final De L Homme L Conomie N Est Pas Un Destin, Mais Une Technique C Est En Faisant Vivre La Subjectivit Des Hommes, Leur Qualit , Leur Aspiration, Autrement Dit Ce Qui Ne Se R Duit Pas En Eux Du Neuronal, De L Utilitaire Ou Du Mercantile, Qu Un Authentique Humanisme Pluriel Peut Na Tre Ces Valeurs Non Quantitatives, Irr Ductibles L Objectivation Capitaliste, Peuvent Elles Tre V Cues Au Sein De L Entreprise Pour Ma Part, Et En Suivant L Thique De La Libert De Ricoeur, Je Crois Que La Vie D Entreprise Peut Lier Son Devenir Un Horizon De Valeurs Qualitatives Cologie, D Veloppement Dur Able, Citoyennet Les Obligations Fondamentales Et Universelles Voqu Es Par Changeux Ne Supposent Elles Pas Pr Cis Ment Une Telle R Forme De L Entreprise Afin Qu Elle Se Mette Au Service Non Pas Uniquement De La Fonction Marchande Mais De L Ensemble De La Soci T La Question Du D Passement Du Capitalisme Et De Sa Fr N Sie Accumuler Du Capital Pour Accumuler Encore Plus De Capital Est Peut Tre L Une Des Le Ons Du D Bat Entre Changeux Et RicoeurMohamed TalebBusiness Digest


1 thoughts on “La Nature et La Règle, Ce Qui Nous Fait Penser

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *